Venez sur notre site internet : http://www.musee-boissons.com

lundi 11 juin 2018

Musée des Boissons et de la Sommellerie

Le Musée de la Sommellerie a été créé en 2004, par le sommelier Marc Massot.
Il fonctionnait grâce à des expositions itinérantes.


Depuis 2011, le Musée est dans un local où l'exposition est permanente. Il est situé dans le Maine-et-Loire, à Sainte-Gemmes-sur-Loire ( près d'Angers) .
Le musée évolue et vous fait voyager dans l'univers des boissons ( L'eau, les jus de fruits, la bière, le vin, les spiritueux, les boissons chaudes "café - thé - infusion", les sodas,...).

En 2014, le musée de la sommellerie devient le musée des boissons et de la sommellerie.
Il passe sous la gestion de l'association du musée des boissons.



Horaire :
* Ouvert tous les jours :
- sur réservation entre 8h00 et 22h00
- sans réservation, pendant la permanence : (voir sur le lien ci-dessous)
http://www.musee-boissons.com/pages/a_agenda_evenements.html
* Nos jours de fermeture et le calendrier de nos manifestations sur :(voir sur le lien ci-dessous)
http://www.musee-boissons.com/pages/a_agenda_evenements.html


L'actualité du musée sur Facebook :
https://www.facebook.com/pages/Mus%C3%A9e-des-Boissons-et-de-la-Sommellerie/356158781209158?ref=hl

Adresse :
46 route des Ponts de Cé
49130 Sainte-Gemmes-sur-Loire
Téléphone : 02.21.76.28.27

Exposition 2018 : l'histoire des brasseurs d'Anjou

Au Musée des Boissons, du 16 juin au 07 juillet 2018, les brasseurs s'invitent au musée à travers une exposition à consommer sans modération.

L'origine de la bière Angevine remonterait au Andégave. Un peuple de l'ancienne Germanie qui s'installent en Anjou, vers 500 ans avant J-C.


Dans les années 1980-1990, la bataille entre deux brasseries (dont Kronenbourg), aidé par la grande distribution, détruira les brasseries d'Anjou. Seulement deux bars fabriquaient leur propre bière, à consommer sur place.

Il faudra attendre vers 2000 pour voir un nouveau brasseur s'installer, et commercialiser ses bières.

En 2018, les brasseurs du Maine-et-Loire sont : Le Piautre, Tina, la brasserie Maran, la brasserie des fontaines, la Rombière, l'Alpaca, la Florancière, la Brasserie Angevine, Belle-de-Maine.

Cette exposition est visible gratuitement pendant les horaires de permanence.
En dehors de ces heures l'exposition est considéré comme une visite guidée.

Plus d'informations sur :
www.musee-boissons.com

mercredi 30 mai 2018

Journée internationale des archives 2018

Le 09 juin, c'est la journée internationale des archives.
A cette occasion, le Musée des Boissons ouvre au public ses secrets d'archivage et de sauvegarde du patrimoine de France.


De 13h00 à 17h00, les bénévoles dévoilent leur travail.

Sur l'ensemble de la France, des personnes ont créé des boissons, des outils, des recettes. L'association a pour objectif de sauvegarde toutes ces richesses, tous ces trésors.

C'est notre première participation à cette journée, en Anjou.
En temps normal, nos archives sont uniquement ouvertes aux membres de notre association.

Musée des boissons
www.musee-boissons.com


mardi 22 mai 2018

Journée mondiale du lait 2018

Le Musée des boissons participe, comme les autres années, à cette belle manifestation qui met en valeur nos producteurs de lait.



Le vendredi 01 juin et samedi 02 juin 2018, le musée organise des animations et une exposition sur le thème de cette boisson ancestrale : le LAIT.

Renseignement et inscriptions :
Musée des Boissons et de la sommellerie
46 route des Ponts de Cé
49130 Sainte-Gemmes-sur Loire
www.musee-boissons.com

lundi 21 mai 2018

Angers et le lait : Laiterie ou vacherie

Angers avait des vacheries ou laiteries dans la ville.



Dans le centre ville d'Angers, il y avait des vendeurs de lait.
Ils étaient à pied avec ou sans chariot, en calèche à chien ou cheval, ..., avec leurs bidons de lait.



En 1912, la municipalité a sa laiterie municipale de Saint-Nicolas. Le lait de celle-ci était servit aux enfants de la première crèche d'Angers (1949) : le lait était fourni par la Goutte de lait qui provenait des vaches de Saint-Nicolas (1*).



Jusqu'en 1932, il y avait une laiterie dans la Doutre, qui faute de place déménagera. Et oui, la ville d'Angers est de plus en plus importante, et le nombre d'habitants augmente; La demande de lait aussi.
Elle s'installera à Avrillé et en deviendra la première entreprise de ce petit bourg (pour l'époque).
C'est ainsi que la laiterie prendra le nom d'AVRILLA.



Des témoignages de personnes visitant notre musée, nous ont informé que sur Angers, jusqu'en 1975, en plein centre ville, il y avait des vaches et autres animaux en petit troupeau. Et à la demande, le fermier faisait la traite en direct.


Si vous avez d'autres informations,
Ou si vous voulez d'autres renseignements,
Venez nous voir au Musée des Boissons.

(1*) http://archives.angers.fr/chroniques-historiques/les-chroniques-par-annees/1996-2000/une-cinquantenaire-la-creche-marie-place/index.html

mercredi 9 mai 2018

La nuit des musées 2018 en Anjou

Dans le Maine-et-Loire, le musée des boissons et de la sommellerie participera (comme chaque année) à cette nuit des musées européenne 2018.



De 17h à minuit, le musée sera gratuitement ouvert, avec des visites guidées (17h, 19h, 21h et 23h).


Un musée qui fait découvrir les boissons, la vie des entreprises, et l'histoire des communes....




Contact :
Musée des boissons et de la sommellerie
46 route des Ponts-de-Cé 49130 Sainte-Gemmes-sur-Loire (porte d'Angers, près de Bouchemaine)
tel 02.41.76.28.27
www.musee-boissons.com

dimanche 29 avril 2018

L'Abeille va déménager et recruter une centaine de salariés.

1876 : L’ABEILLE est à l’origine une petite entreprise de limonade artisanale créée par M.  René-Philippe Uzureau (né à Vézin). L’Abeille était le nom de la jument avec laquelle M. Uzureau effectuait ses livraisons. La carriole tirée par cette jument était en effet souvent entourée d’abeilles, attirées par la limonade qui s’écoulait parfois des bouteilles transportées.


Collection de bouteille de limonade du musée des boissons
de Mr Uzureau à aujourd'hui (142 ans d'histoire)


 L'Abeille va déménager et recruter une centaine de salariés. Les Laiteries de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH), basé dans le Loiret et propriétaire de L'Abeille depuis 2009, va investir 250 millions d'euros dans ses six usines durant les trois années à venir. 

« Soixante-dix millions seront investis à Cholet »,
 indique le directeur général de L'Abeille Jean-Claude Olivier.
La future usine, deux fois plus grande que l'actuelle, sortira de terre fin 2020 sur un terrain de 15 hectares situé à proximité de Cholet. Le site choletais, qui emploie 125 salariés, va considérablement se diversifier : des jus de fruit, des boissons plates mais aussi du lait. 

Dans le sillage de ces nouveaux marchés, L'Abeille va procéder au recrutement d'une centaine de salariés.